"Elizabeth Relin alias WOWO is one of the pioneers of children's fashion" Milk Magazine

"The Franco-American Elizabeth Relin is one of the first to have dared to heckle children's fashion in France" Elle magazine

Bonjour, Je suis Elizabeth Relin, après avoir travaillé dans les studios de créations de Chantal Thomass, Dorothée Bis et Body Action Design à New-York (USA), je crée en 1998 la marque de vêtements pour enfants WOWO.

 

L’aventure a débuté avec la création de ma première collection de vêtements, réalisée en denim brut. Elle était composée de combinaison de travailleurs style workwear, de blousons avec un look vintage 70, mais également de manteaux, de robes, de pulls tricotés dans un esprit fait maison, ainsi qu’une ligne de t-shirts colorés, avec des illustrations faites par des illustrateurs et artistes. 

Etant franco-américaine et ayant vécu durant mon enfance au Liban et au Portugal, la fusion des styles, des époques et des genres ont toujours fait partie de mon processus créatif. L’ADN de la marque est un mélange de styles vintage, graphique et ethnique. 

Ce qui était important à mes yeux, était que les enfants soient heureux de porter leurs vêtements WOWO.

La reconnaissance arrive auprès de la presse avec plus de 200 parutions dans des magazines (Milk, Elle, Figaro Madame France et Japon, Marie claire Maison…) ainsi que des articles dans divers livres sur la mode enfantine : Collection de Paumes, Kids Fashion Designers, Carnet de tendances etc.  

 

Les collections ont été porté par les enfants de figure de mode tel que, Inès de la Fressange, Vanessa Bruno, Gwyneth Paltrow et bien d’autres qui deviendront ambassadrices de marque WOWO.

 

Le succès est immédiat en France puis à l’international : WOWO est vendu dans les grands magasins: 

Le Bon Marché, le Printemps, Les Galeries Lafayette, La Samaritaine, Isetan  (Japon), Takashimaya  (New-York) et dans plus de 130 boutiques dans le monde entier.

Crédit photo. Catherine Larré

En 2005 je suis contacté par l’enseigne MONOPRIX afin de réaliser leur première collaboration avec une créatrice de mode puis une nouvelle collaboration voit  le vépéciste Vert Baudet.
 

En 2015, j’ai ressenti le besoin de faire une pause créative. Le plaisir que me procurait mon métier n’était plus le même et avec le monde qui évoluait il n’y avait plus de sens à créer de si grandes collections et à produire toujours plus. 

 

J’ai pris du recul et développé un lieu à Paris: ZooKeeper, destiné à la jeune création, le lieu permet à des créateurs de louer un espace dans une rue en devenir. Mon objectif était de partager le désir d’entreprendre de cette nouvelle génération de créateurs et d’artistes avec ma passion pour l’art ainsi que la création.

 

Ayant découvert l’Inde quelques années auparavant, j’éprouvais également un réel plaisir à partir en voyage afin de dénicher pour mes clients français mais également japonais, vêtements et accessoires traditionnels du pays. 

Crédit photo. Catherine Larré

Doucement, le désir de créer a refait surface et après une longue réflexion et prise de recul artistique, j’ai pensé qu’après 20 ans il était temps de grandir en même temps que ma clientèle et de proposer une collection destinée aux adultes. 

Avec ce nouveau concept, j’ai décidé de proposer quelques modèles: chemises pour hommes, robes pour femmes ainsi que des kimonos. 

Le kimono s’est imposé à moi comme une évidence ! Il m’offrait la possibilité d’habiller des femmes et des hommes, quel que soit leur morphologie  ou leur âge. 

 

Ayant toujours aimé les couleurs et les imprimés, le wax a fait partie de mes collections pour enfant depuis 15 ans. C’est donc naturellement que j’ai décidé de travailler avec ce tissu, que je double de carreaux au coloris assorti: la création d’un vêtement universel ! 

Concernant la production, il existe à Paris une multitude de fournisseurs de tissu africain (produits en Hollande ou en Chine) auprès desquels je déniche les plus beaux imprimés. Les vêtements sont confectionnés dans un atelier à taille humaine en banlieue parisienne où j’aime passer du temps à préparer soigneusement les lancements et à couper moi-même certains modèles.

Fabriquer en Inde également est pour moi une possibilité, ayant déjà produit dans des ateliers travaillant de façon éthique et des ONG qui forment les femmes à un métier, cela me permettrait de développer mes propres imprimés.

Avec la mise en place de ce nouveau concept, j’ai retrouvé la joie de voir mes collections portés par des personnes qui sont en adéquation avec mon univers et qui sont à la recherche de vêtements fabriqués de manière artisanale.

C’est avec grand plaisir que je vous invite à découvrir mon univers, l’univers de WOWO,  au 59 rue Notre Dame de Nazareth 75003 Paris.

Crédit photo. Emma Panchot

Nous contacter

Formulaire de contact 

Vous êtes un professionnel? Contactez-nous sur elizabeth@wowo.fr

 

Popup Store

Zookeeper

59 rue Notre-Dame de Nazareth 75003 Paris