top of page
  • WOWO

L'HISTOIRE DU TATOUAGE



Le tatouage est un dessin permanent qui s’effectue sur la peau depuis le néolithique. Il consiste à injecter de l’encre sous la peau, entre le derme et l’épiderme, avec une aiguille.


Les premières traces remontent à plus de 5000 ans, trouvées sur un homme tatoué de lignes parallèles le long de la colonne vertébrale. Il a été déduit qu’il s’agissait d’un tatouage thérapeutique contre l’arthrose.


Par la suite, les tatouages découverts étaient utilisés pour marquer son appartenance à un groupe, comme au japon, en égypte ou en Polynésie évidemment. En effet le mot “tatouage” vient du tahitien tatau qui signifie marquer, dessiner ou frapper. Ce sont les explorateurs marins qui découvrent les tatouages polynésiens et qui s’emparent de cet art ancestral.


Plus tard, en 1891, la machine électrique pour tatouer fut inventée. Une véritable révolution pour l’art du tatouage, permettant de les effectuer beaucoup plus rapidement.


De ce fait, le tatouage se propage en occident, mais essentiellement pour identifier les marginaux tels que les prisonniers ou les esclaves, tatoués comme le bétail pour marquer leur propriété. Durant la seconde guerre mondiale, les juifs étaient également tatoués d’un numéro pour être identifiable dans les camps. À cette époque le tatouage servait donc des causes inhumaines et cette connotation péjorative le fit presque disparaître pendant des années.


Le tatouage revient dans les années 70 et commence à se démocratiser, mais plutôt comme signe de rébellion et de protestation pour les bikers, rockers ou punk. Il donne une image de “mauvais garçon”. Lorsque les années 90 arrivent, le tatouage devient dès lors un véritable phénomène de mode. Son objectif est principalement de se démarquer artistiquement, mais il peut aussi être de s’ancrer un souvenir dans la peau.


Actuellement, le tatouage est une décoration corporelle, esthétique ou symbolique. 1 personne sur 10 est tatouée en France, ce n’est donc plus du tout une pratique marginale. Il s’agit d’un moyen de revendiquer son originalité et de s’embellir.


Le tatouage et ses variations de motifs, passants de graphiques chez les maoris à plus fleuris chez les marins, sont une grande source d’inspiration pour les imprimés WOWO.


9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page