• WOWO

LA TECHNIQUE DU KANTHA



Le Kantha est un type de matelassage brodé utilisé en Asie du Sud, particulièrement utilisé en Inde et au Bangladesh. À l’origine, il consistait à un rafistolage somptueux : dans les villages, les femmes superposaient et piquaient ensemble au point avant des étoffes usagées, des vieux saris, puis les magnifiaient avec des broderies. Le Kantha signifie d’ailleurs « guenille, chiffon ».

Au départ, ils étaient utilisés comme couvre-lit pour se protéger contre le froid. Ensuite, ils furent acheminés en Europe par la route de la soie. Peu à peu, les broderies évoluent et deviennent de plus en plus sophistiquées, exécutées sur coton ou sur soie.

Dans la première moitié du 20ème siècle, avec la relance du Khadi (étoffe de coton tissé et filé à la main en Inde), le Kantha prend un nouvel essor. Les broderies continuent à se développer, sont de plus en plus variées et colorées. Le Kantha gagne alors les garde-robes.

Le motif du Kantha est toujours initié par ses contours. La brodeuse procède ensuite au remplissage. Enfin, la surface de l’étoffe est couverte d’un maillage de points avant, réalisés au fil blanc, autour des motifs. En ce qui concerne les motifs justement, la plupart du temps ils représentent des animaux, des fleurs ou des mandalas, mais les scènes issues de la mythologie hindoue sont également très prisée.

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

LE BAZIN