top of page
  • Photo du rédacteurWOWO

LE LEPI INDIGO

Dernière mise à jour : 22 févr. 2023


Connu pour sa couleur bleue-violacée, l’Indigo est chargé d’histoire. En effet, le bleu était une teinte très difficile à obtenir car ses pigments étaient très rares et coûteux. Il était considéré comme un produit de luxe et avant d’être détrôné par l’indigotier, le bleu était créé par le pastel des teinturiers, une espèce de plantes herbacées qui pousse à l’état sauvage. La technique de l’indigo est alors apparue comme moyen d’utiliser cette couleur plus communément. Le bleu qui en résulte a alors pris ce nom, “indigo”, terme qui vient du latin “indicum” signifiant “de l’Inde”. En effet, c’est l’Inde qui fut à l’origine de cette technique et qui fut importée par la suite par les Européens.


Malgré ce que nous pourrions penser, l’indigo n’est pas une plante ; il s’agit d’un extrait organique provenant des feuilles et des tiges de l’indigotier, qui après les multiples réactions chimiques teint directement les fibres en bleu.


L’indigo se présente sous forme de poudre cristalline bleu foncé. La difficulté de la teinture à l’indigo est donc de le dissoudre dans l’eau. Pour se faire, le procédé consiste à utiliser des produits chimiques réducteurs et de l’alcali pour le rendre soluble dans un liquide. La couleur ainsi obtenue est jaunâtre, mais l’exposition à l’air entraîne une oxydation permettant à la teinte de virer au bleu.

Malgré la présence de cette technique de teinture sur tous les continents, les populations d’Afrique de l’Ouest se démarquent par leur savoir-faire, réussissant à faire, à partir de simples feuilles et d’un peu de de temps, de véritables œuvres d’art textiles. La teinture indigo imprègne le tissu d’une identité et d’un véritable message.


L’indigo a profondément marqué le continent africain également avec les Touaregs. Souvent nomades, ils sont appelés « les hommes bleus » d’après la couleur de leur chèche qui est teint avec de l’indigo et finit par se décolorer sur la peau avec le temps.


Aujourd’hui, malgré l’apparition de nombreux pigments de synthèse, l’Indigo reste l’un des plus utilisés et prisés, et c’est pourquoi WOWO a créé une collection en lepi, le fameux pagne indigo provenant de Guinée Conakry.


Crédit photo : Delphine Chanet



29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page