top of page
  • Photo du rédacteurWOWO

LA PEINTURE MANDANA

Dernière mise à jour : 10 nov. 2023



Parmi tous les trésors offerts par la région du Rajasthan, la peinture mandana a su conquérir le monde. Un art qui reflète la richesse culturelle et les traditions indiennes.


Mandana signifie “dessiner” en Gujjar Bhakha, la langue qui précédait le marwari, variante du rajasthani officiel. Aujourd’hui, deux villages mettent encore particulièrement à l’honneur cet art traditionnel : Tonk et Sawai Madhopur, tous deux proches de Jaipur.


Les murs et les sols qui servent de support aux Mandanas. Le blanc de la craie contraste avec le rouge brique, esquissant des motifs simples. Ce sont les jeunes femmes qui les dessinent sur leur maison lors des cérémonies importantes et les évènements marquants du cycle de la vie. Selon leurs croyances, leur art préserve le bien et protège contre le mal.


Il n’y a aucune formation pour apprendre à peindre les Mandanas. Les indiennes imitent leurs mères de génération en génération pour préserver la tradition.


Les différents types de Mandanas sont épurés, presque rudimentaires, mais toujours basés sur la géométrie. Ils ont également une dimension esthétique et décorative très importante. Les motifs mêlent divinités culturelles, plantes et animaux notamment le paon.


Avant de commencer à peindre, les femmes lissent les surfaces abîmées avec un enduit qui mélange eau, argile et fumier. Après quelques jours de séchage, elles s’emparent d’un morceau d’une feuille de palmier dattier ou du bout d’une tresse pour commencer à tracer leurs compositions.


D’abord translucide, le blanc s’opacifie en captant la lumière, révélant un superbe réseaux de lignes structurales.

28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page