• WOWO

LES ORIGINES DU WAX



Le nom du tissu « wax » signifie « cire » en anglais. Il provient du procédé d’impression à base de cire, qui consiste à recouvrir le motif négatif et à le teindre. On pense souvent que ce tissu de coton, imprimé de motifs colorés et graphiques est d’origine africaine. Et bien non ! Le wax est un tissu d’origine indonésienne.

Au XIXème siècle, les hollandais s’emparent de cette technique qui était appelée batik, créée il y a plus de mille ans en Indonésie, pays qu’ils colonisent à cette époque. Ils se mettent alors à produire ces tissus à faible cout en Europe grâce à l’industrialisation du textile, dans le but de conquérir le marché indonésien.

Cependant, lors de l’exportation en Indonésie, les batiks des Hollandais sont accusés d’être de mauvaise qualité et de présenter de nombreuses imperfections. Les indonésiens se révoltent donc contre leur colonisateur, et cette conquête fut un échec.

Les hollandais se tournent alors vers l’Afrique pour vendre leur production. Les ghanéens sont les premiers à adopter ce tissu, avant que celui-ci se retrouve à séduire petit à petit toute l’Afrique. Dans les années 60, la commercialisation du wax prend une nouvelle tournure ; le Ghana concurrence les hollandais en créant leur usine locale de production de wax africain et met en place des droits de douanes prohibitifs.

Depuis son importation, le tissu wax représente l’identité culturelle de l’Afrique. Il n’est pas lié à une population africaine en particulier donc devient un tissu panafricain. Mais aujourd’hui, la production locale est concurrencée par l’arrivée du wax « made in china », très bon marché. La production chinoise représente maintenant 90% du marché du wax, le pays étant au sommet de l’industrie textile mondiale.

23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout